gazette-geneve

Station des téléskis de St-Cergue: « On préfère voir le verre à moitié plein »

Mercredi 20 Janvier 2021

Recouverte d’un joli manteau neigeux en ce dimanche 10 janvier, la petite station des téléskis de St-Cergue à 1041 m d’altitude, accueille de nombreux visiteurs malgré les conditions particulières. Il y règne une ambiance conviviale et détendue, avec tout de même quelques impératifs sanitaires à respecter.


Dans une cabane en bois aménagée en contrebas du téléski de la station de Saint-Cergue, non loin de Genève, Louis Da Silva, une tasse de thé chaud à la main, ne cache pas sa satisfaction: « On a de la chance d’être ouverts. Cela fait plaisir de voir du monde sur nos pistes et je suis très agréablement surpris par l’enthousiasme général ! »
Selon le chef d’exploitation de St-Cergue et chef adjoint de teledole, le bilan à tirer de cette première semaine de ski en 2021 avec des conditions hivernales idéales est positif malgré les restrictions en vigueur, liées à l’épidémie de covid: « Le froid est là et il y a une super ambiance ! L’année passée, la station était restée fermée, faute de neige et c’est un soulagement d’avoir pu ouvrir étant donné la situation actuelle. On préfère voir le verre à moitié plein. » 
De grosses affluences en cette période spéciale 
« Chaque jour, il y’a beaucoup de monde ! » La station des Rousses et les remontées mécaniques de la Dôle en Jura-sur-Léman, à proximité de la frontière française, étant fermées, les visiteurs ont afflué en nombre cet hiver, comme le confirme Louis : « On a presque quadruplé nos affluences par rapport aux chiffres habituels. Les Français et Genevois notamment, viennent s’aérer en profitant d’une atmosphère conviviale et on les accueille avec grand plaisir !
Il ajoute, en observant la piste délimitée par les sapins enneigés et recouverte de monde : « On dispose seulement de trois téléskis et il est clair que les fermetures voisines sont bénéfiques pour nous ! » Dans cette bonne humeur générale, quelques rappels sanitaires sont toutefois nécessaires : « Il arrive qu’il y ait des récalcitrants, en particulier vers les remontées mécaniques où les gens ne respectent pas toujours la distance sociale. »
« On est un peu tendus quand même »
Surveillant ses ouailles dévaler la pente en surfant sur les quelques bosses, Matteo, moniteur de l’école de ski de la Dôle, reste quand même prudent sur la question du maintien de l’ouverture des stations dans les semaines à venir : « On a de la chance d’ouvrir mais on est un peu tendus quand même, car le Conseil Fédéral peut décider à tout moment de fermer les stations… On sait qu’il y’a des contrôles et on veille à ce que chacun respecte les mesures. »
Parmi les impératifs sanitaires : masques obligatoires sur l’ensemble du domaine skiable, port du casque exigé afin de limiter le risque d’accident grave, désinfection des mains et maintien de la distance. D’ordinaire donnés sur le domaine de la Dôle, les cours se déroulent cette année dans la petite station de village en raison des circonstances particulières : « On a un peu moins d’espace ici, mais l’essentiel est de pouvoir skier. »
« Encore heureux que les stations restent ouvertes en Suisse ! »
En famille autour d’une table de pique-nique en bois située à côté de la petite patinoire, David se réjouit de l’ouverture des stations : « C’est une bouffée d’oxygène ! La situation est préoccupante mais je ne pense pas que le risque soit si élevé. Pour moi, c’est une bonne décision d’avoir offert l’opportunité aux amateurs de pratiquer leur sport. Pour un pays comme la Suisse ça me paraît normal, encore heureux ! Si tout le monde joue le jeu ça se passera bien. »
 

Julien Trébert


L’Ecole de Iournalisme et de Communication de Genève



Vidéos
Actualité
24/01/2018
Etudiants
1 sur 8

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Flux RSS


CONTACT

Ecole de journalisme - Genève


www.ecole-journalisme.ch