Servette dompte Lausanne et les éléments

Vendredi 12 Avril 2019

Football - Sous une neige ininterrompue, Servette s’est imposé ce 3 avril 0-2 à Lausanne et conforte sa place de leader. Avec 13 points d’avance à 9 journées de la fin, plus rien ne semble pouvoir arrêter les Genevois qui foncent littéralement vers la Super League.


La pelouse de la Pontaise recouverte de blanc à l’issue du match Lausanne-Servette (0-2)
La pelouse de la Pontaise recouverte de blanc à l’issue du match Lausanne-Servette (0-2)
Il y a eu la pluie du 2 juin 1999, il y aura désormais également la neige du 3 avril 2019 dans la mémoire collective servettienne. Dans un stade de la Pontaise acquis à leur cause et recouvert de blanc pour l’occasion, Servette est allé chercher une victoire quasi-synonyme de promotion en Super League. Lausanne va, quant à lui, devoir se battre pour accrocher la deuxième place qualificative pour les barrages. La neige, rendant la pratique du beau jeu tout bonnement impossible, ce 183ème derby de l’histoire entre les deux rivaux lémaniques disputé devant plus de 10'000 supporters à davantage ressemblé à une parodie de football, qu’au véritable choc au sommet attendu.
Score flatteur à la mi-temps
Après 20 premières minutes d’adaptation dues aux conditions inhabituelles, les lausannois sont les premiers à se montrer réellement dangereux. Suite à un bon travail de Dominguez, Puertas bénéficie d’un peu d’espace dans la surface pour déclencher une frappe rasante que Frick détourne magnifiquement en corner. Cette action de la 22ème minute constitue un véritable tournant puisque, dans l’enchaînement, le Servette FC ouvre la marque. Mis sous pression par Stevanovic, Nganga s’emmêle les pinceaux dans sa surface. L’ailier bosnien récupère le cuire dans les pieds de son adversaire et sert Kone sur un plateau qui pousse le ballon dans le but vide. C’est 0-1 et les plus de 3000 supporters servettiens qui ont fait le déplacement jubilent (26e). Les grenats, qui se seront tout de même fait une petite frayeur à la 36ème suite à un but lausannois justement annulé pour une faute de main, regagnent les vestiaires sur ce score de 0-1, assez flatteur.
Grosses occasions
La neige redouble d’intensité à la Pontaise et le staff lausannois s’active lors de la mi-temps pour dégager les lignes et les surfaces de réparations. Pendant ce temps-là les dirigeants du LS implorent M. Tschudi de mettre un terme à la partie. L’arbitre prend ses responsabilités et ordonne aux 22 acteurs de reprendre le chemin du rectangle blanc, pour le coup.
En deuxième période, ce sont les servettiens qui s’adaptent le mieux aux conditions et qui se procurent les plus grosses occasions. Rouillier (54ème) puis Schalk (58ème) passent tout près de doubler la mise. Servette, dominateur jusque-là, aurait bien pu regretter ses deux occasions manquées… On joue la 71ème minute lorsque Jeremy Frick, au chômage technique depuis la reprise, effectue un deuxième arrêt décisif. Le gardien genevois, impérial ce soir, sort au-devant de Roman Buess qui est en position idéale dans la surface. Il se sacrifie, prend le ballon en pleine tête et préserve sa cage inviolée. Deuxième tournant du match. Dans la foulée, Imeri, entré deux minutes plutôt pour Wüthrich, double la mise d’une belle reprise de volée à la réception d’un nouveau centre de Stevanovic, intenable. Deuxième passe décisive du Bosnien, coaching gagnant d’Alain Geiger, mais surtout, 0-2 pour le SFC ! (74e) Les grenats ne seront plus rejoints et les supporters servettiens hurlent leur bonheur en tribune. Le « aux armes » qui émane du secteur visiteur est repris par la Tribune Sud, le Servette FC est à « domicile » et s’en va conquérir 3 points importantissimes avant le 4e et dernier tour de ce championnat.
 
 

Julien Trébert

L’Ecole de Iournalisme et de Communication de Genève




Vidéos
Actualité
24/01/2018
Etudiants
1 sur 8

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Flux RSS


CONTACT

Ecole de journalisme - Genève


www.ecole-journalisme.ch