gazette-geneve

Point de presse sanitaire: l’épidémie recule et la vaccination progresse

Mercredi 12 Mai 2021

Alors que l’épidémie connaît une timide décrue, les autorités sanitaires genevoises se montraient ce vendredi 7 mai satisfaites de l’avancée de la campagne de vaccination la « plus efficiente de Suisse ».


« La situation reste tendue, prévenait le directeur général de la santé Adrien Bron en préambule du point de presse sanitaire cantonal du vendredi 7 mai. Nous observons une lente décrue de l’épidémie caractérisée par des chiffres très hauts ». En effet, la situation épidémiologique genevoise reste une des plus délicates de Suisse, avec quelque 150 nouveaux cas journaliers et 170 hospitalisations. Mais les autorités cantonales se montrent optimistes, notamment grâce aux résultats encourageants de la campagne de vaccination déployée massivement dans tout le canton.
A ce jour, Genève compte 11% de sa population entièrement vaccinée et quelque 220’000 personnes inscrites, sur une population totale de 506’000 personnes. «On note une chute remarquable de l’incidence du virus sur la classe des 50 à 70 ans due à la vaccination, se réjouit la pharmacienne cantonale Nathalie Vernaz Hegi. Une telle chute est donc attendue dans toutes les classes d’âge dès que la vaccination sera ouverte à tous ». Un élargissement de la campagne qui ne saurait tarder selon les autorités sanitaires. «La stratégie adoptée est d’aller au plus urgent. Quand les plus de 45 ans auront été vaccinés, nous ouvrirons la vaccination à tous les adultes car en dessous de cette limite, l’âge n’est plus un facteur de risque aggravant, explique Adrien Bron. Et d’exhorter la population à la patience, arguant que la stratégie adoptée à Genève était « justifiée et payante », et la « plus efficiente de Suisse ».
 
Une campagne tributaire de nombreux facteurs
Mais la vaccination reste encore et toujours tributaire des livraisons de doses. Genève préfère ainsi miser sur la prudence afin d’éviter des reports massifs de rendez-vous. « On a pris la décision de n’ouvrir les agendas qu’une fois l’arrivée des doses sur le territoire suisse confirmée, déclare la médecin cantonale Aglaé Tardin, car on n’est pas à l’abri d’une situation comme celle de la semaine dernière, où le centre de Palexpo a dû fermer deux jours durant par manque de vaccins ».
Une gestion des doses encore complexifiée par les résidents d’autres cantons qui tentent de se faire vacciner à Genève. « Il y a ici une grande incohérence de la part de la Confédération, qui distribue les doses selon un quota basé sur le nombre de résidents par canton tout en encourageant la population à s’inscrire partout où elle le peut, déplore Adrien Bron. Nous avons ainsi pris la décision de désinscrire les personnes domiciliées dans un autre canton afin privilégier les Genevois ainsi que les personnes affiliées au canton, par un lien professionnel notamment ».
 

Anna Bonvin


L’Ecole de Iournalisme et de Communication de Genève



Vidéos
Actualité
24/01/2018
Etudiants
1 sur 8

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Flux RSS


CONTACT

Ecole de journalisme - Genève


www.ecole-journalisme.ch