gazette-geneve

Ouverture des terrasses : A la roulotte de Nyon, «le temps est bon, le ciel est bleu »

Mercredi 28 Avril 2021

On y est et quoi de mieux que l’hymne du groupe de musique Bon entendeur, pour raconter de premier jour d’ouverture des terrasses des restaurants et bars ? À côté de la gare de Nyon, la célèbre Roulotte accueille, ce lundi 19 avril, ses fidèles clients, contents de boire un verre « comme à la maison » .


Ouverte dès le petit matin, la roulotte se situe à l’arrière de la gare et accompagne les habitants de la ville au fil de la journée. Entre boissons chaudes, petite restauration et bien sûr des bières fraîches, il y en a pour tout le monde. « On a eu énormément de gens comme un soir d'août mais en plein mois d’avril. Ce fut une belle surprise » se réjouit Estelle, une des serveuses de l’établissement. Installée dans cette sympathique roulotte rouge, elle sert avec ses collègues, à travers la fenêtre donnant sur la terrasse, les clients les uns après les autres. Ces derniers n’ont plus qu’à s’asseoir confortablement autour de la table, faites de chaises et tables dépareillées et posée non loin de là. « En arrivant, dès que j' ai vu des gens en terrasse, ça m'a mis du baume au cœur. Après ces longs mois de fermeture à cause du Covid, j’ai eu le sentiment d’une brèche de plaisir » partage une cliente régulière.
Si vers 16 heures, alors que le soleil rayonnait sur le bar, quelques places étaient encore libres, à la sortie du bureau, il fallait prendre son mal en patience pour espérer profiter de l’endroit qui, faute de place, a même dû déborder sur la route.
Un mélange d’enjouement et d’interrogations
Un espace plein, respirant le printemps. Des clients de tous âges ravis. Quoi de mieux ? Pourtant, les avis divergent sur l’opportunité de la réouverture. Pour certains, c’était le moment « C’était tellement attendu. Il y a le covid, certes, mais les gens ont en besoin moralement je crois », dit l’un. « Je pense qu’ils auraient pu ouvrir plus tôt car, en ce moment, on ne prend pas de risque en n’étant que quatre personnes, tracées, qui se fréquentent régulièrement et qui se rassemblaient déjà avant l’ouverture des terrasses. Aujourd’hui, on peut aider les petits établissements de Nyon » ajoute un autre.
D’autres cependant, s’interrogent car c’est vrai, la situation est pire qu’en février par exemple, où la Suisse comptabilisait en moyenne 600 cas par jour contre 2400 actuellement.  
La question de l’ouverture des bars ne possédant pas de grandes terrasses interpelle également.
« Je trouve que ces nouvelles mesures ne profitent pas aux bars n’ayant pas ou peu d’espace extérieur. S’ils ouvrent, ce n’est pas forcement rentable mais perdent-ils les aides si ils décident de ne pas d’ouvrir ? » relève une consommatrice un brin soucieuse malgré le bol d’air de la réouverture.
 

Fanny Graf


L’Ecole de Iournalisme et de Communication de Genève



Vidéos
Actualité
24/01/2018
Etudiants
1 sur 8

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Flux RSS


CONTACT

Ecole de journalisme - Genève


www.ecole-journalisme.ch