Matias Vitkieviez : « En Uruguay, le foot c’est une religion »

Mercredi 11 Décembre 2019

De son pays natal, l’Uruguay, en passant par Saint-Gall, YB et surtout Servette, club avec lequel il aura connu la promotion en Super League en 2012, Matias Vitkieviez revient sur son parcours. Un long chemin qui l’a mené jusqu’à l’équipe de Suisse.


Matias Vitkieviez, ici avec le maillot de Saint-Gall
Matias Vitkieviez, ici avec le maillot de Saint-Gall
Quel est le plus beau souvenir de ta carrière ?
M.V : La montée avec Servette en Super League. C’était magnifique ! Je suis très reconnaissant envers ce club, sans lui je n’aurais jamais pu connaître l’équipe de Suisse. Il restera à jamais mon club de cœur. C’est une fierté d’avoir pu porter ce maillot ainsi que celui de l’équipe de Suisse, évidemment ! Je suis heureux que l’équipe soit à nouveau en Super League.
 
Comment s’est passée ton adaptation en Suisse lorsque tu as quitté l’Uruguay ?
M.V : Au début c’était difficile, car je ne parlais pas la langue. L’ambiance était très différente de celle en Uruguay, notamment au niveau de la culture. On s’est entraidé avec mon frère pour s’intégrer et on s’est fait des amis avec le temps. Je suis très heureux d’être venu en Suisse, je dois beaucoup à ce pays.
 
Quels souvenirs gardes-tu du foot en Uruguay ?
M.V : Alors, je suis né en Uruguay. Il faut savoir que là-bas le foot c’est comme une religion. J’ai commencé a joué au foot avec les copains de l’école à la récréation. On faisait deux équipes : Nacional vs Penarol. En Uruguay, c’est le derby ultime et on n’avait pas le droit de perdre. J’ai aussi participé au tournoi « Rio de la plata », c’est un tournoi à 9 contre 9 et on jouait contre des argentins sur des terrains en terre battue. Le foot était présent partout et lorsque j’étais petit, à chaque Noël, je commandais des ballons et des maillots de foot.

En comparaison avec le derby en Uruguay que tu as mentionné, y’avait-il une ambiance particulière lors des derbys romands avec Servette ? 
M.V : Bien-sûr ! Ce sont des matchs particuliers pour les joueurs et pour les supporters. Il y’a beaucoup d’attente de leur part. Je me souviens d’un derby contre Lausanne à Genève où ils avaient gagné. A la fin du match un de leur joueur avait planté un drapeau de leur équipe au centre de notre terrain. J’ai fait la même chose au match retour chez eux après notre victoire. J’avais à cœur de venger nos supporters qui étaient fous après le match aller.

Matias Vitkieviez, l’Uruguayen Grenat

Matias Vitkieviez est un footballeur Suisse d’origine uruguayenne. Il est né le 16 mai 1985 à Montevideo et joue actuellement à club Etoile Carouge FC. Arrivé en Suisse le 16 juin 1999, le natif de Montevideo aura passé au total presque 10 ans au Servette FC. Il devient international Suisse le 29 février 2012 lors d’un match amical à Berne face à l’Argentine de Lionel Messi.

Un footballeur polyvalent

Matias Vitkieviez est un attaquant polyvalent doté d’une belle finesse technique. Il peut évoluer sur le côté droit, en soutien de l’attaquant ou encore en numéro 10. Leader technique et leader dans le vestiaire, il sait diriger son équipe sur le terrain et fait preuve d’une grande ténacité.

Julien Trébert

L’Ecole de Iournalisme et de Communication de Genève




Vidéos
Actualité
24/01/2018
Etudiants
1 sur 8

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Flux RSS


CONTACT

Ecole de journalisme - Genève


www.ecole-journalisme.ch