gazette-geneve

Massimo Lorenzi : « René Fasel a été contraint d’annuler les championnats du monde de hockey sur glace »

Vendredi 29 Janvier 2021

Les championnats du monde de hockey sur glace qui devaient avoir lieu en Biélorussie viennent d’être annulés. Pour le responsable des sports de la RTS : « les dictatures continueront d’organiser des rendez-vous sportifs. »


René Fasel a annulé les championnats du monde de hockey sur la glace en Biélorussie alors qu’il était présent à Minsk il y’a quelques jours pour ce qui ressemblait à une visite de courtoisie. Comment expliquez cela ?
Il a été contraint d’annuler, il était sous pression des sponsors et de l’opinion internationale. Si cela ne tenait qu’à lui, je ne suis pas sûr qu’il l’aurait fait.
 
Avec cette annulation, la polémique autour de l’organisation de la Coupe du monde de foot par le Qatar, sera-t-il de plus en plus difficile pour les pays non-démocratiques d’obtenir l’organisation de compétitions internationales ?
 J’espère mais je n’en suis pas sûr, car les régimes autoritaires et les dictatures ont encore des moyens pour imposer certains rendez-vous. Cela dépend de la taille du pays, de sa puissance et de son importance géostratégique. Au sens géostratégique, la Biélorussie n’a pas autant d’importance que le Qatar qui a une force de frappe financière. Il ne faut pas penser que ce qui s’est passé avec la Biélorussie est une tendance pour l’avenir.
 
Les grandes organisations mondiales comme la protection des droits de l’homme sont-elles efficaces pour contrer les demandes d’organisation des pays non-démocratiques ?
 
J’en doute, l’histoire montre que si nous nous étions préoccupé des droits de l’homme, il n’y aurait pas eu de coupe du monde en Argentine en 1978 en pleine dictature des colonels, il n’y aurait pas eu des Jeux Olympiques en Chine avec ce qui se passe avec le Tibet et les Ouïghours et il y également eu des Jeux Olympiques à Berlin en 1936 sous le régime d’Adolf Hitler. Les dirigeants ne s’encombrent pas toujours de principes éthiques. Les différentes manifestations qui ont lieu dans des pays non-démocratiques ne datent pas d’aujourd’hui.
 
Les sponsors ont-ils joué un rôle dans l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar ?
 Non, je ne pense pas. Le Qatar a surtout réussi à avoir le soutien de personnalités de poids comme Michel Platini par exemple. Ils ont réussi à obtenir ces soutiens grâce notamment à leur force de frappe. Par exemple, on ne plaisante pas avec la puissance de la Chine...

Ethan Fasnacht

L’Ecole de Iournalisme et de Communication de Genève




Vidéos
Actualité
24/01/2018
Etudiants
1 sur 8

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Flux RSS


CONTACT

Ecole de journalisme - Genève


www.ecole-journalisme.ch