gazette-geneve

Les couples de même sexe vont-ils se ruer sur le mariage ?

Jeudi 24 Décembre 2020

Le 1 décembre décembre dernier, le Conseil des Etats acceptait le mariage pour tous et toutes. Un pas de plus dans le combat pour l’égalité des droits pour les personnes LGBTQI+ dans une société hétéronormée. Les couples homosexuels vont-ils massivement se marier ?


« Dans un premier temps, la majorité des personnes pacsées vont convertir leur partenariat enregistré en mariage. Il y aura sûrement des centaines, voire milliers de couples qui vont se marier. ». Pour Yves de Matteis, député chez « Les Verts » au Grand Conseil genevois et vice-président de la commission des Droits de l’Homme, les homosexuels vont plébisciter le mariage. Pour faire partie d’une institution égalitaire, mais aussi de manière symbolique en reconnaissance du travail consenti par les associations depuis des années. Sans compter la protection offerte par le mariage aux enfants des couples de même sexe.
Le pacs, un outil insuffisant et discriminant
Jusqu’à présent, il y avait le pacs comme seul moyen d’union pour les couples homosexuels . Celui-ci est officialisé à Genève  en 2001 puis il est autorisé sur l’ensemble du territoire Suisse en 2007. Mais il ne donne pas les mêmes droits que le mariage qui lui, donne l’accès à la PMA pour les couples lesbiens avec la double affiliation à la naissance de l’enfant. De plus, le pacs était jugé stigmatisant pour les personnes LGBTQI + lorsqu’elles devaient préciser leur état civil, révélant souvent leur orientation sexuelle de manière involontaire en inscrivant “partenariat enregistré”. « Aujourd’hui, avec le mariage, il n’y aura plus de discrimination de mode de vie et une réelle égalité constitutionnelle “ se réjouit encore Yves de Matteis.
Les jeunes plus réfractaires ?
Si un grand nombre de mariages homosexuels est à prévoir dès la mise en place de ce dernier, une partie de la population semble moins intéressée. Cela serait les jeunes entre 20 et 24 ans. Si on compare avec les chiffres du pacs à son entrée en vigueur, seulement 6 couples de cette tranche d’âge avaient sauté le pas. En sera-t-il de même pour le mariage ? Beaucoup de personnes, de manière générale, voient le mariage comme une institution lourde et patriarcale. Comme pour ce jeune, 23 ans, interrogé par sondage, très réfractaire : “Le mariage, c’est une construction judéo-chrétienne qui ne sert à rien outre à enrichir la Société capitaliste et de consommation.”
Quoi qu’il en soit, l’engouement attendu des couples de même sexe pour le mariage va-t-il durer ? Le pacs en tout cas avait rapidement suscité un enthousiasme décroissant passant de 2004 contrats en 2007 à… 908 l’année suivante

Un projet enfin accepté

Le Conseil des Etats a accepté le projet de mariage pour les couples de même sexe par 22 voix contre 15 et 7 abstentions le 1er décembre  À la surprise de beaucoup de militants pour les droits LGBTQI+, il a choisi la version la plus progressiste et donc la plus rapide : ne pas changer la Constitution et accorder en plus l’accès à la PMA ( Procréation médicalement assistée). Même si l’ombre d‘un référendum par les opposants plane depuis l’annonce , il est peu probable qu’il rassemble le nombre de signatures nécessaires. Bien que la Suisse soit dans les derniers de la classe en matière de droits LGBTQI+ en Europe, 80% de ses citoyens sont favorables au mariage pour tous et toutes, selon un récent sondage du gfs-zürich, réalisé à la demande de l'organisation faîtière Pink Cross.

Fanny Graf


L’Ecole de Iournalisme et de Communication de Genève



Vidéos
Actualité
24/01/2018
Etudiants
1 sur 8

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Flux RSS


CONTACT

Ecole de journalisme - Genève


www.ecole-journalisme.ch