gazette-geneve

Les Suisses adorent Dieudo

Jeudi 23 Janvier 2014

En Suisse aussi, Dieudonné connaît un véritable engouement. Alors qu’il se produira à Nyon du 3 au 5 février son producteur en Suisse analyse ce succès. En raison des «problèmes» rencontrés, celui-ci a souhaité rester anonyme.


Propos recueillis par Catherine Bellaïde

Dieudonné fait salle comble en Suisse, comment expliquez-vous ce phénomène?

Il y a plusieurs raisons pour expliquer son succès ici. Tout d’abord le talent. Dieudonné est doué et est extrêmement drôle en abordant des sujets aussi divers que : l’école, la laïcité, l’environnement, le cancer… Ses textes sont en général bien écrits et il a une présence scénique exceptionnelle. Une autre raison est que l’humoriste dénonce certaines formes de discriminations. Par exemple, comment expliquer que l’on puisse défendre les caricatures de Mohamed au nom de la liberté d’expression et priver le comique de cette liberté d’expression lorsqu’il tourne en dérision d’autres religions? Beaucoup de ses fans se disent écœurés par ce deux poids, deux mesures. Ceci dit, certains propos tenus par l’humoriste sont choquants mais dans une démocratie, c’est à la justice de dire le droit en condamnant les propos contraires à la loi. Une censure préalable d’un spectacle ne peut être qu’arbitraire et illégale.

Comment expliquez-vous ce type d’attitudes?

Les gens sont très mal informés sur les «affaires Dieudonné». L’humoriste se moque de tout le monde et de toutes les religions! Dans ses spectacles se côtoient musulmans, juifs, chrétiens, noirs, blancs, pauvres, riches, jeunes, vieux, etc. Il est beau de voir tout ce monde uni par le rire. Je constate que depuis 2003, on l’empêche de travailler malgré le fait qu’il ait systématiquement gagné ses procès au début. C’est probablement à cause de cette censure qu’il a radicalisé son discours. En Suisse, on lui refuse encore l’accès à certaines grandes salles. Mais cette censure se limite pour le moment à Genève, car il serait accepté dans beaucoup de villes romandes.

Quelles salles lui ont été refusées?

Les autorités municipales de la commune de Thônex lui ont récemment refusé la location de la salle de spectacle avec les mêmes arguments que ceux qui ont été balayés par le Tribunal fédéral. En outre, malgré plusieurs tentatives, il n’a pas pu jouer au Théâtre du Léman.

Vous avez évoqué la justice. En France, celle-ci ne l’a-t-elle pas condamné à plusieurs reprises pour antisémitisme?

En France, il a fait l’objet de neuf condamnations, dont sept définitives, contre près d’une trentaine de procès gagnés, mais en général, la presse ne fait état que de ses défaites.



L’Ecole de Iournalisme et de Communication de Genève



Vidéos
Actualité
24/01/2018
Etudiants
1 sur 8

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Flux RSS


CONTACT

Ecole de journalisme - Genève


www.ecole-journalisme.ch