“Le Guzheng, un instrument bien accueilli à Genève“

Samedi 4 Mai 2019

Etablie depuis 2013 à Genève, Xu Qin est l’une des rares professeurs de cithare chinoise, le Guzheng. Elle enseigne cet instrument ancestral en privé et à l’ADEM, les ateliers d’ethnomusicologie. Rencontre avec une musicienne passionnée et ancrée dans la culture chinoise.


“Le Guzheng, un instrument bien accueilli à Genève“
Genève, ville internationale, multiculturelle… on peut croire que les gens de cette ville sont particulièrement ouverts aux musiques d’ailleurs, est-ce le cas selon vous ?
 Certains Genevois accueillent très volontiers les musiques exotiques et pour ce qui est de mon instrument et de ma culture, elle a toujours été très volontiers écoutée ou apprise. La Ville quant à elle est moins réceptive. A maintes reprises j’ai proposé de participer à la fête de la musique, mais je n’ai jamais pu obtenir de place. Je pense qu’il faudra attendre longtemps avant que les gens ne connaissent vraiment le Guzheng.
 
Pourquoi avez-vous choisi d’enseigner la cithare chinoise à Genève ?
Je suis venue à Genève pour des raisons personnelles et sans l’ambition d’enseigner la musique. Au départ, j’étais professeure de langue chinoise, après quoi je me suis produite sur scène à différentes occasions et j’ai reçu de bonnes appréciations de ceux à qui je faisais découvrir l’instrument. Les enfants étaient pour beaucoup, fascinés par le son de cet instrument. Certains de la communauté chinoise également, aiment la musique du Guzheng, c’est une manière de faire le lien avec leur culture. Je me suis dédiée à enseigner cet art et aujourd’hui on peut prendre également des cours privés mais également au sein de l’ADEM, les ateliers d’ethnomusicologie à Genève.
 
Comment décririez-vous la cithare chinoise ?
 Elle possède un son clair, doux et pur. Cet instrument demande beaucoup de patience. Pour en jouer avec aisance, il faut avant tout baser son apprentissage sur la technique. Au vu de mon expérience basée sur les cours que je donne, les parents ne devraient pas s’attendre à un bon résultat immédiat. On ne sait jouer un morceau que parce qu’on maîtrise la technique de l’instrument !
 
Entre Bach et Mozart lequel se rapproche le plus du style d’écriture de la musique chinoise ?
 C’est difficile de comparer la musique traditionnelle chinoise à l’écriture musicale européenne et donc à un de ses compositeurs. Car notre gamme correspond au son des touches noires du piano et possède 5 notes : do, ré, mi, sol et la. Nous n’avons pas par exemple la proximité du mi et du fa ou du si et du do à un demi-ton d’intervalle, ce qui peut, joués ensemble sonner de manière dissonante.
 
Tout de même une comparaison est-elle possible ?
 La façon dont on joue la musique chinoise correspondrait plus à la musique de Bach. Sa pureté et la superposition des voix me font plus penser au style d’écriture de ce compositeur. Quand on joue de la musique traditionnelle chinoise, on divise les phrases musicales de sorte que ce soit comme le langage parlé.C’est pour cela que quand on joue le Guzheng, il n’y a que des respirations, et non des pauses. La ligne mélodique est tenue sans interruption jusqu’à la note finale.
 
A quel âge avez-vous commencé le Guzheng ?
J’ai d’abord joué du piano électrique ensuite, à 12 ans j’ai commencé la cithare chinoise.
 

Le Guzheng dans la culture chinoise

La musique traditionnelle chinoise illustre 3000 ans d’histoire. Elle a une place majeure en art et est étroitement liée à la littérature ce qui explique que son expression musicale diffère selon les régions. Chaque province a son accent et donc sa propre manière de jouer une mélodie. Le Guzheng également,  ne se joue pas de la même manière partout. D’abord expression de la musique du peuple, il est ensuite devenu un instrument de cour. Aujourd’hui, en Chine, tout un chacun peut jouer du Guzheng ou un autre instrument. Son enseignement à Genève pourrait notamment permettre à la communauté chinoise de préserver le lien avec sa culture.

Nadia Bennader

L’Ecole de Iournalisme et de Communication de Genève




Vidéos
Actualité
24/01/2018
Etudiants
1 sur 8

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Flux RSS


CONTACT

Ecole de journalisme - Genève


www.ecole-journalisme.ch