Genève : une vigne digne du patrimoine agricole

Jeudi 30 Mai 2019

Ce mercredi 22 mai, le Conseil administratif a planté symboliquement les derniers pieds de la toute nouvelle vigne municipale. Sise à côté du Palais-Eynard, sur le Bastion de Saint Léger, cette dernière a pour but de promouvoir la tradition viticole du canton et la richesse de son terroir.


A gauche le conseiller administratif Guillaume Barazzone, à droite, Samy Kanaan, maire de Genève.
A gauche le conseiller administratif Guillaume Barazzone, à droite, Samy Kanaan, maire de Genève.
« Genève, malgré sa petite taille, constitue le troisième canton viticole de Suisse, la vigne fait partie de son terroir ». Sensible à l’importance de la viticulture pour Genève et pour son rayonnement sur le plan national, le maire de Genève Sami Kanaan a souhaité implanter une vigne municipale pour valoriser cette activité et rappeler le lien entre Genève-ville et sa campagne.
Symbole d’un savoir-faire viticole
« Les vins genevois font clairement partie des spécialités issues de notre terroir, avec des savoir-faire largement reconnus et un renouvellement constant dans la profession, y compris un nombre croissant de femmes », se réjouit Sami Kanaan. Les vignobles représentent un potentiel attractif pour le tourisme ainsi que pour la Genève internationale.
« Cependant, force est de constater que les citadin-e-s ne sont pas toujours conscient-e-s du patrimoine et de la richesse viticole de notre région, surtout à Genève qui connaît un renouvellement permanent et important de sa population », concède le maire.
Un ancrage historique
Cette petite vigne de près de 200 pieds intègre un lieu bucolique où ceps de vigne côtoient statue de bronze et magnolia en fleurs. « Le Bation de Saint-Léger est hautement symbolique, car situé à côté du Palais Eynard, il confère à la vigne une dimension officielle » affirme de son côté le conseiller administratif Guillaume Barazzone.
Cette vigne s’ancre en outre dans l’histoire du Canton puisqu’elle se trouve à l’emplacement même du premier jardin botanique de Genève, crée en 1793 par la Société de Physique et d’Histoire Naturelle de Genève et surplombe l’ancien emplacement du jardin botanique des Bastions, fondé en 1817 par le botaniste genevois Augustin Pyamus de Candolle.
 

Julien Trébert

L’Ecole de Iournalisme et de Communication de Genève




Vidéos
Actualité
24/01/2018
Etudiants
1 sur 8

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Flux RSS


CONTACT

Ecole de journalisme - Genève


www.ecole-journalisme.ch