gazette-geneve

Elections américaines : la nostalgie d’une époque révolue

Mercredi 4 Novembre 2020

Le résultat de l'élection américaine est encore incertain. Selon Daniel Warner, politologue et spécialiste des États-Unis, les deux candidats incarnent la nostalgie de bon nombre d’Américains face à une époque de gloire révolue.


« Toute l’élection américaine de 2020 est basée sur le sentiment de nostalgie » explique Daniel Warner, politologue et spécialiste des Etats-Unis. La nostalgie d’une époque révolue où les États-Unis étaient considérés comme leader mondial. Aujourd’hui, le pays souffre de la détérioration de son statut à travers le monde. Une détérioration que beaucoup espèrent voir s’arranger avec l’élection à venir.
Nostalgie d’une époque révolue
Deux candidats sont aujourd’hui en lice pour la présidentielle: Donal Trump et Joe Biden. Deux candidats que tout oppose à une exception près: leur âge. Et ce point commun n’est pas sans signification pour le politologue: « Les deux candidats sont âgés d’une septantaine d’années. Ils correspondent donc tous deux à une génération ayant évolué durant la période de gloire du pays. À travers eux, les Américains espèrent retrouver leur place aux yeux du monde ».
Un statut de leader mondial menacé
Racisme, crise écologique, pandémie de coronavirus, système de santé inexistant, précarité,… la liste des problèmes que vit aujourd’hui le pays est longue. « Pour environ 40% des Américains, Trump représente la force, la domination blanche et masculine. En somme, à leurs yeux, le candidat idéal qui permettrait au pays de garder certaines valeurs fondamentales. »
Une élection sous tension
Donald Trump fera tout pour conserver son statut de président et, avec lui, son immunité face à la loi. Visé par plusieurs enquêtes, l’actuel président sait en effet que la perte de son statut présidentiel le forcerait à répondre à certains de ses actes face à la justice. Il n’hésite pour cela pas à accuser son opposant de tous les mots et à le « traiter » de socialiste, la pire insulte qu’il puisse prononcer selon Daniel Warner: « le socialisme est, aux Etats-Unis, un mouvement contre le capitalisme et l’individualisme, valeurs chères aux Américains. »
Guerre civile ?
Le politologue insiste: « il ne faut pas croire que la victoire de Joe Biden permettra de régler instantanément les problèmes des États-unis ». En devenant président, Biden hériterait d’un pays endetté, avec d’innombrables problèmes en son sein. Et quelle sera la réaction des supporters de Trump? « Si Trump remporte l’élection, nous allons droit vers la guerre civile» ajoute le politologue avant de conclure: «  Pendant que Trump attire toute l’attention sur lui, des pays comme la Chine et la Russie continuent d’avancer et d’étendre leur pouvoir. Comment les USA vont ils se positionner dans un monde en pleine mutation? Ces grandes questions sont pour le moment balayées par les guerres de personnalité. »

 

Valentine Corthay

L’Ecole de Iournalisme et de Communication de Genève




Vidéos
Actualité
24/01/2018
Etudiants
1 sur 8

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Flux RSS


CONTACT

Ecole de journalisme - Genève


www.ecole-journalisme.ch