Du fascisme caché dans l’ombre des gilets jaunes ?

Mercredi 6 Février 2019

Ugo Palheta, sociologue et écrivain, est venu le 11 décembre dernier présenter son livre « La possibilité du fascisme » au café Gavroche de Genève. L’occasion pour évoquer la crise des gilets jaunes en France, et le risque que le fascisme profite de ce mouvement pour se développer et peut-être même arriver au pouvoir.


Ugo Palheta lors de la conférence-débat sur « les possibilités du fascisme » au café Gavroche. Copyright K. Dessimoz
Ugo Palheta lors de la conférence-débat sur « les possibilités du fascisme » au café Gavroche. Copyright K. Dessimoz
« Contrairement à ce que les gens pensent, la montée du fascisme n’a rien d’irrésistible ». Phrase choc qui donne tout de suite le ton de la présentation de Ugo Palheta, mardi 11 décembre 2018, dans une petite salle située sous le café Gavroche de Genève, où il est venu présenter son livre « La possibilité du fascisme ». Il a également profité de l’occasion pour évoquer la crise des gilets jaunes qui agite la France actuellement, et qui a été son principal sujet, tout en arborant fièrement l’un de ces gilets accroché dans un coin de la pièce. « Nous vivons une situation particulière et historiquement périlleuse » déclara-t-il.
En effet, M. Palheta, bien que comprenant la crise qui affecte son pays à l’heure actuelle, craint que les milieux fascistes en profitent pour se développer au sein de la population française, voire peut-être réussissent à se hisser au gouvernement, comme c’est le cas actuellement au Brésil. Au point de tacler certains historiens français qui n’hésitent pas à avancer que « la France est allergique au fascisme » qui n’y aurait aucune chance.
 Chasse aux fascistes : la fin justifie-t-elle les moyens ?
« Quand on voit des fascistes arriver quelque part, il ne faut pas les laisser s’enraciner. Il faut faire fermer les bars et autres lieux où ils se rassemblent afin de leur faire comprendre que ça n’arrivera pas ». Phrase de soutien relevée par un membre d’une association antifascistes qui déclare avoir réussi à faire fermer plusieurs de ces lieux de rassemblement en France voisine ces derniers temps. Mais le fait de se dire prêt à tout pour empêcher les fascistes de s’enraciner, pourrait aussi donner à certains des idées plus radicales, un risque donc de voir le serpent se mordre la queue.
« La possibilité du fascisme » de Ugo Palheta, paru le 13 septembre 2018 aux éditions La Découverte.

Karim Dessimoz

L’Ecole de Iournalisme et de Communication de Genève




Vidéos
Actualité
24/01/2018
Etudiants
1 sur 8

Inscription à la newsletter

Partager ce site

Flux RSS


CONTACT

Ecole de journalisme - Genève


www.ecole-journalisme.ch